Amicale

Après le traumatisme de la Grande Guerre, les anciens combattants éprouvèrent le besoin de se regrouper au sein d’associations amicales régimentaires.
Ainsi, en 1925, une amicale des anciens des 85e et 285e régiments d’infanterie est créée à Bourges.  Formée de vétérans de la grande-guerre, elle perdure jusqu’en 1980. En cette année, en raison du grand-âge et de la dispersion de ses membres, après avoir consulté ses adhérents et recueilli un avis favorable de l’amicale du 95e RI, elle prit la décision de fusionner avec celle-ci.
Le 26 avril 1930, à Bourges, est créée l’amicale des anciens combattants du 95e RI. Le but, cité dans les statuts, était « d’unir tous ses membres dans un sentiment de camaraderie et d’entraide ».

Au 95e de ligne

foulard

La revue de détail au 95e de ligne

Après la seconde guerre mondiale les effectifs de l’amicale du 95e RI se gonflèrent des combattants de 1939/1945.

De 1963 à 1985 la présence à Bourges du 95e, sous différentes formes réunissant des actifs et des réservistes, permet de constituer un vivier d’hommes qui permettra à l’amicale de conserver un nombre significatif d’adhérents. Depuis 1980, le nom de l’amicale est devenu »Amicale des anciens des 95e RI et 85e RI ».

Bien qu’elle n’en fasse pas état dans son nom, l’amicale conserve la mémoire des régiments de réserve, le 295e RI, activé pendant les deux dernières guerres mondiales, les 285e RI et 408e RI activés pendant la Grande Guerre, les 85e RI et 58e Bataillon de mitrailleurs motorisés, ces deux dernières unités ayant été activées comme unités de réserve en 1939/1940.
Ses buts ont un peu évolués depuis 1930. Elle se fixe aujourd’hui deux tâches principales: maintenir des liens d’amitié entre ses membres et entretenir la mémoire de ses anciens.